Cet article recense les techniques de rédaction et d’organisation des pages et des articles d’un site utilisant le CMS WordPress. Ces astuces permettent d’optimiser la visibilité d’un site pour les moteurs de recherche (ou Search Engine Optimization – SEO), dans les pages de résultats de recherche (les SERP, pour Search Engine Result Pages), pour en augmenter le trafic naturel. On parle alors de référencement naturel (par opposition aux techniques de publicité sur les moteurs de recherche, SEA – Search Engine Advertising).

Google concentre 95% des recherches sur internet. Cette situation de monopole absolu nous oblige à axer nos efforts sur ses exigences de référencement. Selon le géant américain, les 3 principaux critères de classement sont :

  1. Les liens
  2. Les contenus
  3. Rankbrain, l’algorithme d’intelligence artificielle de Google permettant d’améliorer en continu les résultats

Les liens vers votre site étant indépendants de votre site, nous nous pencherons donc spécifiquement sur les deux derniers points. Nous vous donnons néanmoins quelques pistes pour les identifier et les gérer dans le chapitre Liens entrants.

1         Un contenu optimisé

WordPress est un système de gestion de contenu (SGC ou Content Management System) libre et gratuit (Open Source sous licence GPL) créé par la société américaine Automattic et maintenu par une importante communauté informatique. C’est le CMS le plus utilisé au monde.

WordPress est architecturé autour de trois types de contenus :

  • Les pages (statiques, utilisées pour le contenu intemporel, peuvent être hiérarchisées et placées dans le menu du site)
  • Les articles (dynamiques, utilisés pour le blog, le fil d’actualité, qui ont une date de publication, un auteur, un format spécifique, éventuellement un fil de commentaires et qui peuvent être classés en catégories et utiliser des mots-clefs)
  • Les media qui servent à illustrer les pages et articles

La rédaction d’une page ou d’un article est sensiblement identique. Usuellement Ouba crée et optimise les pages de ses clients (page d’accueil, présentation de l’entreprise, formulaire de contact, mentions légales…), laissant à ces derniers le soin de gérer leur contenu dynamique (les articles d’actualités). Nous aborderons donc plus spécifiquement la création et l’optimisation des articles.

1.1        Cibler les mots-clefs

Avant de créer un nouvel article, il est indispensable de définir les mots-clefs que l’on veut mettre en avant et sur lesquels on va axer son référencement, c’est-à-dire les expressions grâce auxquelles l’article pourra être trouvé dans les moteurs de recherche. On peut s’aider des outils de Google : Adwords, Analytics et Trends.

1.2        Définir un titre pertinent

Il faut ensuite définir un titre clair et concis qui comprenne idéalement votre mot clé cible au début. On l’a vu précédemment ces mots-clefs apparaitront dans le permalien, ce qui favorisera grandement son référencement. L’URL sera générée automatiquement à partir du titre, si besoin il est possible de l’éditer pour l’optimiser en cliquant sur le bouton modifier à droite de l’URL. (pas d’accent ni d’espace, uniquement des minuscules, séparation des mots avec des tirets -)

1.3        Structure des articles

Afin d’organiser votre contenu, il est intéressant de classer les articles dans des catégories thématiques[2], selon l’organisation voulue sur le site. Outre l’aspect fonctionnel, cela présente l’avantage de pouvoir disposer de « permaliens » de mots-clefs utiles au référencement, c’est-à-dire des URL associant la catégorie et le nom de l’article selon la forme :

http://www.nomdusite.fr/categorie/nom-de-l-article/

Ce mode d’adressage est paramétré par Ouba dans les réglages du site.

Les catégories peuvent elles-mêmes être hiérarchisées. Elles se créent et s’organisent dans la rubrique Articles > Catégories. Dans le cas de catégories imbriquées, on obtiendra une URL plus longue (que l’on appelle « longue-traine » en SEO). Attention néanmoins à ne pas avoir d’URL trop longue, ce qui peut avoir un impact négatif.

Lors de la création de l’article, il faut soigner la structure de l’article avec une arborescence de titres et sous-titres cohérente qui vont générer les balises de titres. Les moteurs de recherche y sont sensibles. Il faut notamment veiller à ce qu’un titre soit suivi d’un sous-titre de niveau directement inférieur et inversement. Par exemple :

  • Titre 1
    • Titre 2
    • Titre 2
      • Titre 3
      • Titre 3
    • Titre 2
  • Titre 1
  • Etc…

Les mots-clefs placés dans ces titres seront valorisés proportionnellement à leur niveau, il ne faut donc pas hésiter à les utiliser.
Wikipedia est à ce titre un très bon exemple d’organisation d’article, c’est d’ailleurs un des atouts de son référencement.

1.4        Rédactionnel optimisé

Il faut rédiger un texte riche et bien construit avec des synonymes des mots clefs et un contexte sémantique approprié, une longueur suffisante (idéalement + de 2000 mots). Pensez à mettre le texte important en gras, à intégrer des liens externes et internes sur les mots-clef précis (qu’on appelle des ancres). Ne pas faire de copier-coller d’autres sites pour éviter le « duplicate content » qui pénalise le référencement.

En mettant à jour régulièrement vos articles, les moteurs rafraîchiront leur indexation et les remonteront dans les résultats.

Il faut veiller à la lisibilité de votre texte en faisant la chasse aux fautes de Français, en évitant le langage SMS. Google accorde une importance certaine à la structure des phrases (longueur, coordination).

Nous vous conseillons d’utiliser le plugin SEO (intégré par nos soins) pour identifier les faiblesses de l’article en fonction des mots-clefs et optimiser la meta-description pour qu’elle soit attractive. Cette description s’affiche directement dans les résultats de Google, il est donc primordial de trouver une accroche qui donnera au visiteur envie de cliquer mais qui corresponde réellement au contenu de la page, pour éviter qu’il ne soit déçu et ne parte aussitôt, générant un taux de rebond néfaste pour votre positionnement.

1.5        Intégrer des medias

Le contenu visuel, audio et vidéo apporte une grande plus-value à l’article, tant pour attirer le lecteur que pour la notation des moteurs de recherche. Il est indispensable de mettre à minima une « image à la une » qui servira d’illustration de l’article dans les catégories mais aussi dans les extraits des réseaux sociaux (c’est l’image affichée par défaut dans les fils d’actualité).

Intégrez des images de faible poids (72dpi suffisent pour les logos, 96dpi idéalement pour les photos) et de définition HD (1900×1080) pour les photos qui ont vocation à être affichées en plein écran. N’oubliez pas de mettre un titre et un texte alternatif bien construits (mots clefs présents) dans les informations du media pour que les moteurs de recherche les indexe au mieux. Nommez-les avant de les charger dans votre bibliothèque Media pour que le nom de fichier soit pris en compte dans l’URL de WordPress.

L’outil Image Resizer pour Windows vous aidera à redimensionner facilement vos images par lot.

L’intégration d’une vidéo (bien référencée sur Youtube) est un atout pour valoriser la page et permet de générer un lien entrant vers la page. Il est préférable d’utiliser des plateformes de publication de vidéo qui sont optimisés pour la diffusion et le streaming plutôt que d’alourdir votre site en l’intégrant dans les medias. Idem pour les fichiers audio.

1.6        Lier les articles

Nous avons vu qu’il est important d’affecter l’article à une ou plusieurs catégories. Il est aussi utile d’ajouter des étiquettes (tags) pertinentes, différentes des catégories pour créer une organisation parallèle de vos articles selon des thématiques ou des intérêts particuliers. Par exemple si vos catégories sont calquées sur la nature des produits et services que vous proposez, il peut être intéressant de créer des tags sur les caractéristiques de vos produits et services.

Il est important de créer des liens internes entre vos articles et catégories pour pousser les moteurs à indexer les articles liés. Cela facilite aussi la navigation de vos visiteurs.

2         Autres paramètres influençant le référencement

2.1        Liens entrants

Les liens entrants (backlinks) pointant vers votre site sont primordiaux pour votre visibilité. Le nombre de domaines pointant vers une page est corrélé avec des bons classements plus qu’aucun autre facteur. Il y a différents moyens d’en acquérir (partage sur les réseaux sociaux, échanges d’articles, forums…) mais il faut veiller à ne pas tricher car les abus sont sanctionnés par Google. Ils doivent donc être pertinents (sur des sites abordant les mêmes thématiques) et diversifiés. Ouba peut vous aider à générer des liens de qualité. La meilleure technique pour en obtenir consiste à faire des échanges d’articles uniques et pertinents avec des sites ayant des thématiques connexes.

Une fois votre site créé, Ouba vous fournit un accès complet à votre compte Google Webmaster tools dans lequel vous trouverez la liste de tous les domaines disposant de lien entrant vers votre site (allez dans Trafic de recherche puis Liens vers votre site). Mais il ne permet de lister les pages exactes. Pour cela, vous pouvez utiliser ces outils gratuits :

2.2        Optimisation du site

Les autres optimisations propres au site sont intégrées par Ouba lors de sa création :

  • Paramétrage d’une structure de site par défaut (avec ou sans www)
  • Génération des permaliens
  • Temps de réponse du serveur et de chargement des pages
  • Thème graphique adapté aux mobiles (« responsive »)
  • Création du sitemap et soumission à Google Webmaster tools
  • Intégration d’un code de suivi Analytics
  • Boutons de partage sur les réseaux sociaux
  • Existence d’une page Google Entreprise (Maps)
  • Sécurisation des échanges (utilisation du protocole HTTPS avec un certificat reconnu et fiable)
  • Mots-clefs dans le nom de domaine